Déchéance de Nationalité : à la Discrétion du Monarque ?

Temps de lecture : 7 minutes La cause ici est connue. Ce privilège accordé à un dirigeant qui gouverne tel un monarque, c’est justement ce que nous avions dénoncé. Ce pouvoir, sans que celui qui l’exerce ne soit soumis à quelque contrôle, (même pas celui du parlement !), sans que ceux qui aient à le subir subissent ne puissent recourir en justice, est le symptôme du pourrissement avancé d’une démocratie.

La Série Singh : Chutes Sans Fin !

Temps de lecture : 7 minutes Interception: Même si, de manière hypothétique, le consortium pourrait y agréer, il ne pourrait le faire… Pas seulement parce qu’il n’y a aucun cadre légal, mais surtout parce qu’il ne peut y en avoir un ! C’est impossible. Pour la simple et bonne raison que ce ne serait pas conforme à la Constitution !

Le féminisme des têtes-à-claques !

Temps de lecture : 7 minutes Le corps de la femme est politique. En ce sens, le féminisme est tel que l’on ne s’y engage pas en fonction de ce que l’on a dans son slip.

La fabrique des ânes

Temps de lecture : 6 minutes Une presse dite indépendante ne pourrait être subordonnée à un organisme dont pourrait accoucher quelque gouvernement !

A la gloire des vaniteux !

Temps de lecture : 6 minutes Tout ce qu’un Jugnauth pourrait obtenir, c’est de la valetaille qui se serait fait une petite renommée à l’ère du buzz des radios sousou.

Agaléga : Un crime contre l’humanité, au-delà de toute partisanerie !

Temps de lecture : 4 minutes Seuls les ignorants peuvent aborder la question des installations indiennes à Agaléga comme s’il pouvait s’agir effectivement d’une question bipartisane. Elle ne l’est pas. Elle ne l’a jamais été et ne pourra pas l’être.

Triste Bordel…

Temps de lecture : 5 minutes Ainsi, alors que, face aux défis qui se posent à la nation la population s’apprête à nouveau à se serrer les coudes, Pravind Jugnauth et ses ministres sont eux à se serrer les fesses!

Sabres au clair dans une économie exsangue

Temps de lecture : 5 minutes La paix sociale, avec la stabilité politique, sont les deux véritables facteurs qui ont jusqu’ici inspiré confiance aux investisseurs.

Bournoumeme Tapilon : L’enquête bouclée avec des problèmes de chronologie

Temps de lecture : 5 minutes Comment le conseiller du Premier ministre a-t-il pu prévenir son patron huit heures avant la commission de l’acte reproché à Mlle. Seenauth ?

Le couvant de Laurette…

Temps de lecture : 4 minutes Ce n’est donc pas tant Bruneau Laurette qu’il importe d’étudier. Ce qui nous paraît d’intérêt, c’est la manière dont une multitude s’est approprié l’audace de cet homme pour s’opposer à la dérive constante du personnel politique, et de ce gouvernement en particulier.