Canada : Réouverture des frontières en septembre

Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Temps de lecture : 2 minutes
Au Canada, il n’est plus question de quarantaine mais d’isolement obligatoire.

Le Canada a prévu de rouvrir ses frontières à partir du 7 septembre 2021, a annoncé le gouvernement lundi 19 juillet.

Pour pouvoir se rendre sur le territoire canadien à partir du mois de septembre, les voyageurs devront avoir reçu deux doses d’un vaccin autorisé par Santé Canada, notamment : Johnson & Johnson, AstraZeneca, Moderna et Pfizer-BioNTech. Les passagers doivent avoir reçu leurs deux doses de vaccins au moins 14 jours avant leur entrée dans le pays et ne présenter aucun symptôme du coronavirus.

Le gouvernement canadien a également fixé certaines conditions pour l’entrée sur son territoire. Ainsi, sont autorisés à venir au Canada : les résidents permanents, les citoyens canadiens, et les personnes protégées.  

Le Canada n’applique pas de quarantaine aux passagers qui rentrent sur son territoire. Les autorités sanitaires canadiennes leur imposent plutôt un isolement obligatoire de 14 jours. C’est ce qui est pratiqué à Hong Kong depuis mars 2020 qui pose un bracelet électronique aux passagers à l’arrivée et qui leur fait obligation de demeurer dans le périmètre de leur appartement. Faute de quoi, le bracelet-mouchard révèle l’infraction à une centrale. Au-delà de la sanction éventuelle au contrevenant, le dispositif permet de retracer rapidement les personnes qui auront été en contact avec lui.

Il y a neuf mois Indocile avait révélé qu’une société mauricienne disposait de cette technologie et l’avait proposé aux autorités sanitaires mauriciennes. De toute évidence, le gouvernement mauricien est davantage intéressé par le cyber-pistage de ses opposants politiques qu’à intégrer la technologie informatique dans la stratégie de gestion de la pandémie du coronavirus.

A LIRE AUSSI  Covid-19 au Royaume Uni : Boris Johnson blâmé par son ancien conseiller pour les milliers de décès de la première vague

Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *