Union Africaine : L’Afrique du Sud s’oppose au statut d’observateur d’Israël

Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Temps de lecture : 2 minutes
Naledi Pandor, la ministre sudafricaine des Affaires Etrangères, s’est toujours montrée constante sur les rapports que Pretoria entretient avec Tel Aviv.

Dans une déclaration très ferme émise mercredi, l’Afrique du Sud, qui a assuré l’année dernière la présidence tournante de l’UA, s’est dite « consternée par la décision injuste et injustifiée de la Commission de l’UA d’accorder à Israël le statut d’observateur au sein de l’Union africaine ». Nadeli Pandor, la ministre sudafricaine des Relations Internationales, souhaite que cette décision « unilatérale » soit soumise à l’examen des chefs d’Etat et de gouvernement.

« La décision d’accorder à Israël le statut d’observateur est encore plus choquante en cette année où le peuple opprimé de Palestine a été harcelé par des bombardements destructeurs et la poursuite de la colonisation illégale de ses terres », a déclaré le ministère sud-africain des affaires étrangères, qui a qualifié cette décision d’« inexplicable » et d’« incompréhensible ».

L’Afrique du Sud s’est ainsi farouchement opposée à la décision « unilatérale » prise la semaine dernière par la Commission de l’Union africaine d’accorder à Israël un statut d’observateur officiel au sein de l’organisation continentale.

L’UA a accordé à Israël le statut d’observateur, une décision qui, selon les deux parties, devrait permettre à Israël d’aider davantage l’UA à lutter contre la pandémie de coronavirus et le terrorisme sur le continent.

Décision unilatérale

La Commission de l’UA a pris cette « décision unilatéralement sans consulter ses membres », avance Pretoria. Nadeli Pandor demandera donc à Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’UA, d’informer les États membres de cette décision et espère que la question sera discutée au niveau des chefs d’État et de gouvernement.

« L’Afrique du Sud est fermement convaincue que tant qu’Israël n’est pas disposé à négocier un plan de paix sans conditions préalables, il ne devrait pas avoir le statut d’observateur » au sein de l’UA, a-t-elle déclaré.

L’Afrique du Sud soutient la cause palestinienne avec des relations diplomatiques officielles établies en 1995, un an après la fin de l’apartheid, et elle a déclassé son ambassade à Tel Aviv en 2019. Les territoires palestiniens ont déjà le statut d’observateur à l’UA et les déclarations prononcées lors des sommets annuels de l’UA sont demeurés jusqu’ici favorables à la cause palestinienne.


Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *