Inde – Le député Tiwari (BJP) écope de cinq ans de prison

Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Temps de lecture : 2 minutes

Usage de faux pour être admis à l’université

Le député du BJP, Indra Pratab Tiwari - Khabbu - voulait être admis à l'université sur la base d'un faux document et se retrouve en prison 28 ans après les faits.
Indra Pratab Tiwari – Khabbu – voulait être admis à l’université sur la base d’un faux document et se retrouve en prison 28 ans après les faits

Indra Pratap Tiwari, député BJP de Gosaiganj à Ayodhya, a été condamné lundi à cinq ans d’emprisonnement par un tribunal spécial pour l’utilisation d’une fausse feuille de marquage pour être admis à l’université. Le tribunal lui a aussi également infligé une amende de Rs 8 000.

La juge Puja Singh a rendu le verdict hier et Tiwari, qui était présent au tribunal, a aussitôt été placé en détention et envoyé en prison. Cette affaire, vieille de 28 ans, avait été déposée contre Tiwari en 1992 par Yaduvansh Ram Tripathi, le directeur du Saket Degree College à Ayodhya, au poste de police de Ram Janmabhoomi. L’acte d’accusation a été déposé après 13 ans dans l’affaire.

Selon la FIR[1], Tiwari avait échoué en deuxième année d’obtention du diplôme, avait été admis dans la classe suivante en soumettant une fausse feuille de note en 1990. Plusieurs documents originaux ont disparu des dossiers et le procès s’est poursuivi avec la préparation de copies de tous les documents judiciaires.

Même le plaignant, Tripathi, est décédé au cours de ce long procès. Mais de toute évidence, certains vieux cadres de l’enseignement en Inde ont la rectitude tenace. Ainsi, Mahendra Kumar Agrawal, alors doyen du Saket College, et d’autres témoins ont témoigné contre Tiwari qui a finalement été sanctionné.

A LIRE AUSSI  ​Prison: Non, la cigarette n’y est pas interdite!

[1] FIR: First Information Report est l’enregistrement à la police d’une offense connue et qui constitue le point de depart d’une enquête policière en Inde. A Maurice, il pourrait s’agir d’une déposition ou d’un signalement consigné dans un Occurrence Book au poste de police. L’équivalent français est la “main-courante”.


Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *