Fastly… et l’Internet rame !

Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Temps de lecture : 2 minutes

Panne mondiale de nombreux sites Internet pendant cinq heures hier

Des plateformes de services gouvernementaux et des sites d’information inaccessibles hier

De nombreux sites d’information, de plateformes de gestion d’achats en ligne, ou encore celui du gouvernement britannique retournent progressivement en ligne après avoir été inaccessibles durant un peu plus de cinq heures durant la journée de mardi (8 juin). En cause, une panne chez Fastly, l’un des grands fournisseurs de services dématérialisés.

« Error 503 service unavailable » ou encore « connection failure » : les mêmes messages d’erreur s’affichaient sur plusieurs sites étrangers en fin de matinée mardi 8 juin. De nombreux portails institutionnels et sites d’information ont été affectés par cette panne informatique de grande ampleur et d’un non moins grand impact.

Le site gov.uk, qui englobe les ministères et permet d’effectuer des démarches liées aux services publics britanniques, était indisponible en fin de matinée, tout comme le site de la Maison Blanche. De même, les pages du Monde, de la BBC, du New York Times ou encore celui de The Guardian affichaient également un message d’erreur. De grandes plateformes de vente ou de streaming comme Amazon, Spotify, Paypal ou encore Reddit et Twitch ont également été paralysées, au moins temporairement, par la panne.

Fastly est l’un des nombreux services d’hébergement de sites web et d’applications de haut niveau que les grandes entreprises utilisent pour diffuser du contenu à des millions d’utilisateurs simultanément.

Cette entreprise gère un réseau de diffusion de contenu qui transmet rapidement des données sur Internet afin que les entreprises puissent aider les consommateurs à faire des achats en ligne ou à regarder des vidéos sur des applications et des sites web.

A LIRE AUSSI  Le Molnupiravir, la pilule de Merck contre la COVID-19

Loin d’être bénigne, la panne des services Cloud de Fastly, même si elle n’aura duré que cinq heures, a fait plonger les indices boursiers. Les marchés financiers américains ont brièvement piqué du nez quelques minutes après le début de la panne. Celle-ci est survenue presque un mois, jour pour jour, après le piratage d’un important réseau pétrolier aux États-Unis, ce qui avait entraîné la suspension des activités de celui-ci. Mais, alors que toute l’activité de Fastly revient à la normale, l’hypothèse du piratage est écartée.

Depuis, la situation revient à la normale, assure Fastly. Dans une brève annonce, l’entreprise américaine a fait savoir qu’un correctif avait été apporté.

« Même les plus grandes et les plus sophistiquées des compagnies subissent des pannes. Mais elles peuvent aussi s’en remettre relativement rapidement », remarquait hier Doug Madory, un expert en infrastructure web au sein de la firme Kentik.

Plutôt que d’héberger tout le contenu d’un site web sur un seul ensemble de serveurs en un seul endroit, Fastly place une infrastructure en nuage dans des dizaines d’endroits pour permettre aux gens de télécharger à partir du serveur le plus proche d’eux. Mais, pour de nombreux experts du net, l’impact des problèmes chez Fastly est venu mettre en évidence la fragilité relative de l’actuelle architecture du web. Comparativement à un modèle plus décentralisé, ce modèle d’architecture présente une dépendance trop importante envers les géants du web, à l’instar des services infonuagiques d’Amazon.


Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *