Réseaux sociaux : Donald Trump, le retour !

Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Temps de lecture : 2 minutes
Mis au ban, Donald veut revenir au premier plan…

Banni de Twitter et de Facebook après l’attaque contre le Capitole à Washington le 6 janvier par ses partisans, Donald Trump prévoit de revenir sur les réseaux sociaux via sa propre plateforme. Selon Jason Miller, l’un de ses conseillers qui intervenait dimanche dernier sur Fox News, l’ancien président américain entend lancer d’ici deux à trois mois un nouveau canal de communication.

« Je pense que nous allons voir le président Trump revenir sur les médias sociaux dans environ deux ou trois mois ici avec sa propre plate-forme », a déclaré Miller dimanche, lors d’une apparition dimanche dans « Media Buzz », une émission de Fox News. C’est quelque chose qui, selon ce conseiller de longue date de Trump, « will be the hottest ticket » sur les réseaux sociaux.

Miller a refusé de donner des détails sur ce qu’un tel réseau social impliquerait, mais a déclaré au présentateur de « Media Buzz », Howard Kurtz, que l’ancien président avait eu « beaucoup de réunions de haut niveau » à Mar-a-Largo, sa résidence depuis son départ de Washington, « avec de nombreuses entreprises » intéressés à l’aider à lancer la plateforme.

Donald Trump a été exclu de la plupart des plateformes de médias sociaux, y compris Facebook et Twitter, à la suite de son incitation à l’émeute du 6 janvier au Capitole des États-Unis qui a fait cinq morts. Depuis son interdiction, Trump, connu pour tweeter des centaines de fois en une seule journée, a eu recours à la publication de courtes déclarations à travers son bureau qui imitaient ses tweets d’autrefois. Des messages qui ont leur petit effet, surtout quand ils sont partagés sur la plateforme par les consultants politiques… et les journalistes !

Trump a prévu d’apporter « des dizaines de millions » de nouveaux utilisateurs à la plate-forme, a déclaré Miller, qui a travaillé sur la candidature de Trump à la Maison Blanche en 2016 et en tant que conseiller principal de Trump lors de sa campagne de réélection ratée de 2020. « Il va redéfinir complètement le jeu. Tout le monde va attendre pour voir ce que fera exactement le président Trump, mais ce sera sa propre plateforme », a-t-il ajouté.

On notera que l’homme d’affaires Mike Lindell, fervent partisan de Trump, a lui aussi récemment annoncé son intention de créer une nouvelle plateforme. Comme l’avait fait ressortir le magazine Newsweek, cet amateur de théories du complot avait laissé entendre que le réseau social serait un mélange entre Twitter et YouTube et qu’il s’appellerait Vocl. S’agirait-il du même projet?

Le bureau de l’ancien président n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires des journaux après l’émission… Ils n’ont qu’à attendre l’avalanche des tweets dans quelques mois.


Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *