La justice française ordonne la saisie des « biens mal acquis » de Teodorin Obiang

Temps de lecture : 3 minutes La justice française a rendu un premier jugement dans l’affaire des « biens mal acquis », à l’encontre du vice-président de Guinée-équatoriale, Teodorin Obiang. La Grande-Bretagne a imposé, de son côté, un gel de ses avoirs et une interdiction de voyager.