Isabelle L’Olive-Hofman: le dernier mot.

Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Temps de lecture : 3 minutes

« Aimer, donner et pardonner: une trace de moi ne mourra pas »

Le couple Hofman, généreux en tout, même lorsque le destin va les confronter, dans l’engagement syndical comme dans l’interaction avec les hommes du pouvoir, aux grandes lâchetés du genre humain.

Isabelle L’Olive-Hofman s’est éteinte le 17 mars 2021. Est-elle vraiment morte alors que son coeur bat dans la poitrine de quelqu’un d’autre quelque part en Belgique?

Pour sa famille comme pour ses amis, Isabelle accomplit un certain nombre de choses qui émerveille son époux: elle va s’accrocher durant de nombreuses heures avant que les secours n’arrivent. A l’hôpital, on constate que le cerveau n’assure plus les fonctions vitales et elle s’accroche encore pour attendre l’arrivée de son époux qui revient d’un vol. En route pour l’hôpital, Patrick Hofman se souvient d’une conversation d’Isabelle avec ses enfants; elle avait bien apprécié le voeu de ces beaux-enfants de faire don de leurs organes. Patrick réalise que c’est le geste à accomplir.

Dans cet hommage vidéo à Isabelle L’Olive-Hofman, Indocile a eu la permission d’intégrer quelques secondes d’une chanson inédite du groupe Hyphen. Patrick Hofman chante en fait des paroles écrites par son épouse que l’on découvre ainsi comme une parolière talentueuse.

Lorsqu’il rejoint ses enfants à l’hôpital, les trois entendent clairement la respiration de la petite Mauricienne dans le masque qui le relie au respirateur artificiel. Et puis, cette respiration devient un faible murmure: « T’m, T’m, T’m ». Chacun se regarde; oui, ce n’est pas une illusion. Les trois ont bien entendu, c’est ainsi qu’elle murmurait son amour à Patrick.

A LIRE AUSSI  Air Mauritius: Révisions unilatérales des allocations de l’équipage à l’étranger

Isabelle est maintenue en vie et sera transférée vers une autre clinique pour le don d’organes. Quand on la débranche finalement, à Maurice, c’est le désarroi parmi les amis du couple. Et les réseaux sociaux permettront de réaliser à quel point ils sont nombreux.

Depuis son départ pour la Belgique, c’est Eric Laviolette qui tient la boutique qu’elle a fondée à Tamarin depuis qu’elle a mis un terme à son service en tant que PNC pour se consacrer à sa passion de fleuriste. Pour s’occuper, Eric décide de mettre un peu d’ordre dans les papiers d’Isabelle. Et là il tombe sur une lettre où la jeune femme évoque sa mort…

Elle remercie ceux qui lui ont fait une place dans leur vie et les exhorte à pardonner et ne pas s’encombrer de ce qui n’en vaut pas la peine. Que ses amis puissent aimer et s’investir dans la générosité et « je n’aurais pas vécu pour rien. Une trace de moi ne mourra pas ».

Patrick Hofman ne pouvait pas savoir au moment où il consentait à la générosité ultime pour les organes de son épouse, il permettait que s’accomplisse le voeu d’Isabelle. Au-delà de sa dépouille, la jeune femme vit encore. Isabelle, la discrète, aura eu le dernier mot sur sa bien courte vie: elle aura laissé sa trace durablement sur celle des autres. Elle y aura mis tout son coeur.


Vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager. Merci d'en faire profiter à d'autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *