Déchéance de Nationalité : à la Discrétion du Monarque ?

Temps de lecture : 7 minutes La cause ici est connue. Ce privilège accordé à un dirigeant qui gouverne tel un monarque, c’est justement ce que nous avions dénoncé. Ce pouvoir, sans que celui qui l’exerce ne soit soumis à quelque contrôle, (même pas celui du parlement !), sans que ceux qui aient à le subir subissent ne puissent recourir en justice, est le symptôme du pourrissement avancé d’une démocratie.

Le judiciaire peut-il sauver l’Etat de droit ?

Temps de lecture : 4 minutes Dans une démocratie républicaine, la Cour Suprême demeure l’ultime arbitre des contentieux entre les deux armes de l’Etat (Législatif et l’Exécutif) et entre le pouvoir et les citoyens.