Air Mauritius : Y aurait-il eu violation de contrat pour ceux éligibles à la retraite anticipée ?

Temps de lecture : 4 minutes L’affaire se corse si le contrat est éventuellement attaqué par ceux estimant qu’ils n’auraient pas signé en connaissance de cause. Car, dans ce cas, les plaignants pourraient considérer que ce sont les administrateurs qui seraient à l’origine du vice présumé de consentement.